Société de développement du réservoir Kiamika (SDRK)

La Société de développement du réservoir Kiamika (SDRK) est un organisme qui œuvre à protéger et mettre en valeur le potentiel récréotouristique du réservoir Kiamika depuis 2004. C’est un organisme à but non lucratif formé des municipalités limitrophes au réservoir Kiamika. La Ville de Rivière-Rouge et les municipalités de Lac-Saguay et de Chute-Saint-Philippe s’associent à la Municipalité régionale de comté d’Antoine-Labelle (MRCAL) et à l’Association des propriétaires du réservoir Kiamika pour la gestion et le développement du Parc régional du réservoir Kiamika. Le fait que ces 4 municipalités se réunissent pour le développement du Parc, est le signe qu’il y a consensus dans le développement de ce superbe territoire qui est voué à devenir le prochain site de tourisme d’importance dans la région, après Mont-Tremblant. Les membres de cette Société sont toujours à la recherche de promoteurs pour des projets d’envergure sur le territoire du Parc régional du réservoir Kiamika. Tous les projets actuellement sur la table, et ceux à venir, seront étudiés afin de déterminer lequel ou lesquels sont les mieux adaptés à la région et aux attentes des citoyens des différentes municipalités entourant le réservoir.

La responsabilité de voir à l'administration de ce territoire est déléguée par le gouvernement du Québec à la Municipalité régionale de comté d'Antoine-Labelle, qui à son tour, la délègue à la SDRK. Ce transfert fut établi en vertu du Plan d'aménagement et de gestion du Parc régional du réservoir Kiamika, ratifié en 2013. La SDRK travaille à l’amélioration de l’offre touristique sur quatre saisons et à la conservation des riches écosystèmes qui composent le parc régional. À ce chapitre, la SDRK prend en charge la mise en œuvre du Plan de conservation de la Réserve de biodiversité des îles du Kiamika, une aire protégée de 89 kilomètres carrés qui se compose essentiellement du secteur insulaire du parc (dont l’Île de la Perdrix blanche qui fait 800 hectares) et du secteur terrestre nord. Chaque année, la Société de développement du réservoir Kiamika a le mandat de faire entériner ses projets d'actions par ses différents mandants.

Le Parc régional du réservoir Kiamika est d’abord un territoire public dédié à la pratique d'activités récréotouristiques. Le Parc offre le camping sauvage en tente ou en véhicule récréatif, la randonnée pédestre, le traîneau à chiens et des croisières d’interprétation sur les 184 kilomètres carrés qui le composent. Le Parc offre aussi le Kiamigloo, un hébergement alternatif en chalet-igloo sur son site. Les croisières sont offertes en collaboration avec la Pourvoirie Cécaurel. Visitez leur site au : www.cecaurel.com

La visite du musée de la drave, inauguré en 2014, est aussi possible sur le site de la Pourvoirie. Notez que la chasse et la pêche sont toujours permises dans les limites du Parc.

Vous pouvez visiter le site Internet du Parc régional du réservoir Kiamika au www.reservoirkiamika.org

Pour toute information, contactez la SDRK au 819 278-5402 ou par courriel au info@reservoirkiamika.org

La SDRK a pignon sur rue au 1850, boulevard Fernand-Lafontaine dans le secteur SainteVéronique.

L’équipe du Parc régional du réservoir Kiamika
 

Administration

Simon Trudeau - directeur général
Sara Marmen - coordonnatrice des services aux visiteurs et environnement

 

Conseil d’administration

Mme Déborah Bélanger - présidente - Rivière-Rouge
M. Normand St-Amour - vice-président - MRC d’Antoine-Labelle
M. Yves Sigouin - secrétaire-trésorier - Rivière-Rouge
Mme Francine Asselin-Bélisle - Lac-Saguay
Mme Denise Grenier - Chute-Saint-Philippe
Mme Micheline Bélec - Chute-Saint-Philippe
M. Jocelyn Campeau - MRC d'Antoine-Labelle
M. Robert Lambertz - Association des propriétaires du réservoir Kiamika

 

Nos coordonnées 

Société de développement du réservoir Kiamika
M. Simon Trudeau, directeur général
1850, boulevard Fernand-Lafontaine
Rivière-Rouge QC  J0T 1T0
819 278-5402
s.trudeau@sdrk.ca

 

Historique du « Projet de création du Parc régional du réservoir Kiamika »

Le mardi 15 novembre 2011 a eu lieu une séance d’information à RivièreRouge.

Voici deux documents avec le résumé de cette séance.
Pour voir la suite du document officiel, cliquez pour télécharger le fichier en format PDF.
Séance du 15 novembre 2011 (9.28 Mo)
Pamphlet d'information (2.02 Mo)


Situation géographique du réservoir Kiamika

Le réservoir Kiamika partage son territoire entre la Ville de Rivière-Rouge, les municipalités de ChuteSaintPhilippe et de LacSaguay, ainsi que des Territoires Non Organisés (TNO), gérés par la Municipalité régionale de comté d’AntoineLabelle (MRCAL). Voici quelques cartes géographiques du secteur du réservoir Kiamika:


Concept de mise en valeur du réservoir Kiamika

En 2001, un groupe de travail, parrainé par le ministère des Ressources naturelles du Québec (MRN), a créé ce document pour la mise en valeur du Réservoir Kiamika. Avant de concevoir le concept de mise en valeur, le MRN et ses partenaires devaient avoir une vision globale du territoire et de ses enjeux. Ainsi, afin de permettre un développement harmonieux, il fut nécessaire d’avoir une connaissance assez juste des composantes du territoire, de ses potentiels mis en parallèle avec les tendances du marché, ainsi que des contraintes inhérentes au milieu naturel et socio-économique.

Pour accéder à ce document, il suffit de cliquer sur le fichier PDF désiré, il sera ouvert dans Adobe Acrobat

Ces documents sont assez volumineux et vous sont offerts en 2 formats : lettre (8X11) ou   légal (8X14)


Plan de développement régional associé
aux ressources fauniques des Laurentides

Document de la SOCIÉTÉ DE LA FAUNE ET DES PARCS DU QUÉBEC. 2002.
Plan de développement régional associé aux ressources fauniques des Laurentides. Direction de l’aménagement de la faune des Laurentides, Saint-Faustin-Lac-Carré.

Les documents présentés ici sont une partie du document complet. Ces parties sont celles dont le Réservoir Kiamika est fait mention.

4.3.2 Réservoir Kiamika

Un comité de concertation du développement du réservoir Kiamika, auquel participait encore une fois la Société, a été mis sur pied afin d’assurer un développement durable pour le Réservoir en structurant les vocations du territoire et en identifiant les secteurs de développement à potentiel récréatif élevé. De ce comité est né un concept de mise en valeur.
Au point de vue faunique, le secteur du Réservoir Kiamika détient un fort potentiel pour les ongulés, spécialement pour le cerf de Virginie puisqu’on y trouve à proximité l’aire de confinement du lac David. Le potentiel du Réservoir en ce qui concerne la production de sauvagine est moyen. Afin de contrer une baisse de la qualité de pêche survenue au cours des dernières décennies, l’aménagement de 9 cours d’eau tributaires du Réservoir a été réalisé, jumelé à des ensemencements et introductions de géniteurs de ouananiche, de doré jaune et de truite moulac. Depuis, la pêche est interdite sur certains ruisseaux nécessitant une protection et l’offre de pêche semble s’être améliorée, justifiant ainsi les efforts déployés. Malgré tout, le potentiel halieutique demeure atteint sinon dépassé, notamment pour le doré jaune, ce qui suggère la possibilité de mise sur pied d’une aire faunique communautaire. Néanmoins, le problème de marnage du Réservoir sera toujours un facteur limitatif au plein développement du potentiel piscicole (problèmes d’accessibilité aux sites de frayes). Par contre, plusieurs sites à fort potentiel pour la villégiature et l’écotourisme ont été identifiés par le concept de mise en valeur. Les îles, les escarpements rocheux et les plages de sable font partie des principaux éléments d’intérêt composant le paysage de ce secteur.

Le concept de mise en valeur, qui vise à attirer une clientèle internationale, évalue donc la compatibilité des potentiels et des activités pour finalement identifier trois principaux enjeux : la mise en valeur concertée du potentiel touristique du Réservoir (promotion, accessibilité, hébergement et activités de loisir et touristiques), la protection et la mise en valeur des ressources naturelles (zones sensibles, interprétation et exploitation) et la qualité des interventions (qualité architecturale et vocations). Les promoteurs intéressés à développer dans ce secteur peuvent obtenir de l’information et déposer leur demande au secteur du territoire du ministère de l’Énergie et des ressources naturelles (MERN) ou encore au CLD d’Antoine-Labelle.

 

Enjeux et stratégies de développement

5.1 Problématique régionale et constats généraux

Les Laurentides ont connu, depuis quelques années, une croissance démographique parmi les plus fortes au Québec. La région bénéficie aussi d’un grand achalandage en ce qui concerne les activités de plein air et reliées à la faune. En effet, elle est la plus fréquentée au Québec quant au nombre de pêcheurs, de chasseurs et d’amateurs d’activités de plein air. La proximité de deux grands bassins de population, Montréal et Ottawa-Gatineau, ainsi que la bonne accessibilité du territoire expliquent en partie ces hauts taux de fréquentation.

...

Pour continuer la lecture
Téléchargez le document complet en format PDF en cliquant ICI

ou visitez le site Internet du MERN
Vous trouverez le document complet sur le site du MERN en cliquant ici.


Photos aériennes du Réservoir Kiamika

Ces photos ont été prises à partir d'un hydravion de Air Mont-Laurier durant l'automne 2004.
Elles ont été prises durant un tour complet et en augmentation d'altitude.


Photos prises sur l'Île de la Perdrix Blanche

Photos prises sur l'Île de la Perdrix Blanche par le groupe d'étude de la Fédération des pourvoyauers du Québec (FPQ), lors de l'étude de son potentiel de développement. On peut voir à quel point certains arbres sont immenses, n'ayant pas eu d'interventions depuis plus de trois cent (300) ans. Cliquez sur les images pour agrandir les photos.


Paysages du Réservoir Kiamika

Un territoire encore sauvage, des photos dignes de cartes postales!
Venez admirer de magnifiques paysages au Parc régional du réservoir Kiamika.

 

réservoir kiamika
réservoir kiamika
réservoir kiamika
réservoir kiamika
réservoir kiamika
éservoir kiamika
réservoir kiamika
réservoir kiamika
réservoir kiamika
Photos aériennes du Réservoir Kiamika
Photos aériennes du Réservoir Kiamika
Photos aériennes du Réservoir Kiamika
Photos aériennes du Réservoir Kiamika
Photos aériennes du Réservoir Kiamika
Photos aériennes du Réservoir Kiamika
Photos aériennes du Réservoir Kiamika
Photos aériennes du Réservoir Kiamika
Photos aériennes du Réservoir Kiamika
Photos aériennes du Réservoir Kiamika
Photos aériennes du Réservoir Kiamika
Photos aériennes du Réservoir Kiamika
Photos aériennes du Réservoir Kiamika
Photos aériennes du Réservoir Kiamika
Photos aériennes du Réservoir Kiamika
Photos aériennes du Réservoir Kiamika
Photos aériennes du Réservoir Kiamika
Photos aériennes du Réservoir Kiamika
Photos aériennes du Réservoir Kiamika
Photos aériennes du Réservoir Kiamika
Île de la Perdrix Blanche
Île de la Perdrix Blanche
Île de la Perdrix Blanche
PhÎle de la Perdrix Blanche
Île de la Perdrix Blanche
Île de la Perdrix Blanche
Île de la Perdrix Blanche
Île de la Perdrix Blanche
Île de la Perdrix Blanche
Île de la Perdrix Blanche
Île de la Perdrix Blanche
Île de la Perdrix Blanche
Île de la Perdrix Blanche
réservoir kiamika
réservoir kiamika
réservoir kiamika
réservoir kiamika
réservoir kiamika
réservoir kiamika
réservoir kiamika
réservoir kiamika
réservoir kiamika
réservoir kiamika
réservoir kiamika